On peut s’interroger sur les raisons du silence qui entoure la publication de l’équipe italienne du Professeur Barbara Ensoli par l’ensemble de la communauté française des spécialistes du VIH, y compris de l’Agence Nationale de Recherche contre le Sida.

Cette publication dans « Frontiers in Immunology », prouve la baisse significative des réservoirs viraux après une vaccination avec une protéine Tat et montre que la dose la plus efficace est de 3x 30 µg.

La baisse des réservoirs viraux est le but pourtant recherché par toutes les équipes spécialistes du VIH dans le monde, car la trithérapie n’a pas d’action significative sur le nombre des cellules infectées cachées dans l’organisme dont la taille est reflétée par le nombre de copies d’ADN pro viral.

 

Corinne TREGER

Présidente de Biosantech.

 

Lien de l’étude « Frontiers in Immunology » : http://biosantech-vih.fr/2019/02/un-espoir-dans-la-lutte-contre-le-sida/

Suivez-nous et partagez :