CONCLUSION DE LA PUBLICATION DE RETROVIROLOGY LORET - 2016

Le vaccin Tat Oyi en association avec la trithérapie, semble être la voix pour éradiquer la présence des cellules réservoirs infectées par le virus non atteignable par la trithérapie. Cela permet aux malades d’évoluer à terme vers une rémission fonctionnelle.

AVIS AUX PATIENTS DE L'ESSAI EVA TAT.

Le suivi observationnelles des patients inclus dans l’essai EVA TAT en 2013 et 2014 a démarré en décembre 2018.

Nous invitons tous les patients ayant participé, à venir connaître grâce a ce suivi qu’elle a été de l’action de la vaccination de la TAT Oyi sur les réservoirs viraux, la baisse des anticorps, anti-VIH et l’amélioration du système immunitaire.

Le docteur LORET a communiqué au congrès de Berlin devant la communauté scientifique en février 2017 que deux des patients a l’essai, avaient un début de rémission fonctionnelle constatée par la baisse significative de leurs anticorps Anti-Vih.

Cabinet du Docteur Néhmé : 81 Boulevard de Saint-Loup, 13010 Marseille

Port : 06 07 45 60 18

Courrier destiné aux patients

Cher patient,
Dans le cadre de la suite de l’essai EVATAT, qui a eu lieu entre 2013 et 2014, nous avons obtenu l’autorisation de faire un suivi observationnel concernant l’évolution des patients, y ayant participé.
Le Docteur René Néhmé est le médecin investigateur de ce suivi. Son cabinet est situé au 81 boulevard de Saint Loup, 13010 Marseille et vous pouvez le joindre au : 06 07 45 60 18 afin de prendre rendez-vous. Cela vous permettra de connaitre après 4 à 5 ans l’effet de la vaccination Tat Oyi sur votre état clinico-biologique.
Les techniques les plus récentes dont certaines n’existaient pas il y a 4 ans, ont été sélectionnées. Le relevé de 19 marqueurs lymphocytaires évalués simultanément par cytométrie de masse, donnera l’étude la plus complète jamais réalisée de l’immunité cellulaire après une vaccination contre le VIH.
L’ADN pro viral des PBMC et des CD4 ainsi que de l’ARN viral seront déterminés par une PCR digitale ultra-sensible, pouvant détecter jusqu’à une copie/106 PBMC ou par ml de plasma selon les cas, ainsi qu’une étude très fine des réponses anticorps vis-à-vis du virus et du vaccin pour chaque patient.
Merci de vous munir de votre numéro d’anonymisation EVATAT (compris entre 1 et 50), car seul ce numéro pourra permettre de suivre votre évolution depuis la fin de l’essai et vous serez ré-anonymisé pour ce suivi.
Nous souhaiterions que vous apportiez vos données biologiques en votre possession, si possible depuis votre sortie de l’essai, pour les inclure dans votre nouveau dossier : les analyses CD4 et de charge virale seront anonymisées par le médecin investigateur.
La localisation du cabinet du médecin et du laboratoire réalisant le prélèvement est jointe à ce courrier pour simplifier votre déplacement.
Pour la réalisation de ce suivi observationnel, il vous est demandé de prévoir une seule matinée d’environ 3h, car la prise en charge par le Dr Néhmé au cabinet est assurée du lundi au jeudi de 9h à 9h30 maximum, à cause de la logistique d’expédition de votre prélèvement vers les différents laboratoires d’analyses.
Votre transport est pris en charge par le promoteur Biosantech. Il vous suffit de contacter la société des Taxis Marseillais au 04 91 92 92 92 avec le code Biosantech 2055. Le taxi vous prendra directement à votre domicile si vous êtes sur Marseille et environ (par ex : Aubagne). Si, vous venez de plus loin, la prise en charge du taxi sera faite à partir de la gare St Charles et le remboursement de vos billets de train sera fait sur justificatif directement par le Dr Néhmé. Dans le cas d’un transport par vos propres moyens, il vous sera proposé un remboursement forfaitaire de 20 euros pour un domicile sur Marseille et de 50 euros hors Marseille.
Une fois au cabinet du Dr Néhmé, il vous sera demandé de signer un recueil de consentement et ensuite il sera fait une consultation comprenant un examen clinique et des fiches d’auto-questionnaire à remplir. Ensuite, vous vous rendrez à pied au laboratoire Florian au 8 boulevard de l’Octroi, 13010 Marseille (voir plan), situé à proximité du cabinet du Dr Néhmé, afin de faire un prélèvement sanguin qui sera envoyé par le technicien de Biosantech pour être envoyé dans les laboratoires les plus performants dans la recherche sur le VIH.
Une fois le prélèvement réalisé, vous pourrez commander votre taxi au même numéro et au même code pour être ramené soit à votre domicile, soit à la gare St Charles.
Acceptez, cher patient, ma plus profonde reconnaissance pour votre indispensable collaboration.

NB : Ne pas oublier les examens biologiques des trois dernières années en votre possession et votre numéro d’anonymisation dans l’essai EVATAT

 

Cabinet du Docteur Néhmé : 81 Boulevard de Saint-Loup, 13010 Marseille

Port : 06 07 45 60 18

BIOSANTECH

Recherches et développements

La recherche n'a pas de prix.

Biosantech s'investit dans une tache hors du commun.

Contactez-nous

Participez pleinement l'avancée du projet.
De la version papier à la concrétisation, nous avons besoin de votre regard.

Suivez chaque étape

Suivez avec Biosantech chacune des étapes qui ont fait de ce projet, un combat au quotidien.

Comprendre le VIH

Comprendre le VIH, savoir le combattre.
Toutes les informations sur ce terrible fléau.

TAT OYI

Une véritable avancée contre le VIH.

Suivez chacune des étapes sur notre site...

SUIVEZ CHAQUE ÉTAPE

Mi-2019 :

*Suivi de phase IIa

*Observation de l’évolution du devenir des patients vaccinés par Tat Oyi dans l’étude EVATAT I/II après en moyenne 4 ans d’évolution en comparaison avec les placebos

*Evolution du taux d’ADN vers l’indétectabilité

*Baisse des anticorps anti Vih

*Amélioration du système immunitaire

*Charge virale indétectable

*Validation de l’utilisation de la Tat Oyi comme adjuvant potentialisateur de l’efficacité de la trithérapie selon les critères prédéfinis

Ces résultats feront l’objet d’une publication deuxième trimestre 2019.

COMPRENDRE LE VIH

Aujourd’hui, la trithérapie n’a toujours pas réussi à guérir les malades du VIH. Ce traitement à vie n’est pas sans conséquence.

Plusieurs stratégies ont été essayées pour intensifier le traitement antirétroviral (ART) afin d’attaquer les réservoirs viraux, réduire le désordre immunitaire et restaurer les cellules T, B et NK fonctionnelles. Elles n’ont pas été couronnées de succès ou n’ont pu engendrer qu’un effet marginal.

Le réservoir du VIH est constitué de cellules infectées à l’abri de la trithérapie qui relâchent régulièrement des particules virales dans l’organisme.

La charge virale dans le sang est alimentée par le réservoir des cellules infectés qui empêche l’éradication du VIH. Les cellules infectées dites cellules réservoirs sont inatteignables par la trithérapie car, elles sont isolées dans des zones dites sanctuaires. Son étude à différents stades de la maladie, ainsi que dans les modèles d’infection atténuée, montrent que plus le réservoir est important, plus le risque de progression vers le Sida est grand. La combinaison des molécules actuelles permet d’obtenir une charge virale contrôlée (CV ou quantité d’ARN dans le sang circulant), qui peut devenir indétectable mais, à l’arrêt du traitement, celle-ci remonte au niveau initial avant la prise de la trithérapie.

LE VACCIN BIOSANTECH TAT OYI

Aucun autre vaccin n’a prouvé son efficacité clinique sur des patients séropositif comme La fait le vaccin TAT Oyi de Biosantech.

Pour la première fois, un vaccin anti-VIH est capable d’augmenter significativement les lymphocytes T CD4 et CD8 chez les patients infectées par le VIH.

Pour la première fois, un vaccin anti-VIH abaisse significativement le réservoir du VIH dans le sang, 5 mois seulement après la première injection.

Pour la première fois, un vaccin anti-VIH réduit le rebond de l'ARN du VIH après l’interruption du traitement par CART.

Grâce a la situation géographique de Marseille, des populations d’origine très diverses porteuses du VIH ont été inclus dans l’essai de phase II ce qui a permis de valider que le TAT Oyi pourrait être un vaccin hétérologue puisqu’il y a eu de bons répondeur dans le Claude A, le clade B et dans les clades C et E, donc serait un vaccin universel contre le VIH.

La clade B est le deuxième sous-*type présent après de sous-type africain et est prédominant en Europe, au Japon, en Australie et sur les deux continents américains.

Le vaccin de Biosantech TAT Oyi est le moyen de gagner contre l'épidémie du VIH.

QU'EST-CE QUE LE VIH/SIDA ?

Le VIH est un virus qui attaque le système immunitaire du corps humain. Avec le temps, ce système immunitaire s'affaiblit et la personne atteinte devient davantage susceptible de contracter plusieurs autres maladies. Si le virus n'est pas contrôlé ou stoppé, le système immunitaire ne peut plus se défendre contre les infections, ce stade se nomme SIDA. C'est alors que les maladies et les cancers se développent en force et peuvent aller jusqu'à entraîner la mort.

Catégories des articles Biosantech.

Le VIH, ou virus de l’immunodéficience humaine, est un type de virus qui peut causer une maladie appelée SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise). Le VIH détruit le système immunitaire, c’est-à-dire les défenses naturelles du corps contre la maladie. S’il n’est pas traité, des infections normalement anodines, comme une grippe ou une bronchite, peuvent s’aggraver, devenir très difficiles à traiter ou même entraîner le décès, à cause de l’absence des défenses immunitaires. Le risque de cancer, pour la même raison est aussi accru.

Ce qui distingue le VIH des autres virus, c’est qu’il atteint le système immunitaire en ciblant les cellules T CD4. Ces dernières ont pour rôle de coordonner la réponse immunitaire lorsqu'un virus se présente. Grâce à sa protéine Tat, le VIH utilise les cellules CD4 pour se propager en les endommageant et en les infectants. La protéine Tat est l’axe de destruction par lequel le VIH détruit le système immunitaire des malades ce qui permet aux maladies dites opportunistes d’entraîner la mort si aucun traitement n’est mis en place. La trithérapie a permis d’arrêter la vague de mortalité chez les malades atteints du Sida dans les années 90.

Les nouveaux axes de recherche ciblent aujourd’hui les réservoirs de cellules infectées dans l’organisme qui ne sont pas atteignables par la trithérapie. Une étape essentielle pour obtenir le stade de guérison fonctionnelle serait la purge du réservoir viral, ce qui serait synonyme d’une absence de charge virale sans trithérapie avec un nombre de CD4 normal et stable, un nombre de CD8 bas, ainsi qu’une in-détectabilité pendant plusieurs années. Le stade de rémission fonctionnelle est défini par les mêmes critères, mais sans l’arrêt de la trithérapie.

A ce jour, la vaccination par la Tat Oyi a montré que certains patients avaient un ADN pro viral indétectable depuis 2 ans, ce qui serait le témoin de la diminution ou de la disparition des réservoirs de cellules infectées et d’autres critères sont recherchés dans l’étude observationnelle qui a démarré en décembre 2018.

Biosantech s'engage

Retrouvez les dernières informations sur Biosantech.
Informations

Le Sidaction fête ses 25 ans.

Qu’est-ce que le SIDACTION ? Crée en 1994, l’association « Ensemble contre le sida », regroupant autour d’elle des associations pionnières : Act Up-Paris, Aides Fédération Nationale, Arcat Sida. Dès sa création, l’association fonde son Read more…

Informations

Et si vous preniez des cours pour tout savoir sur le VIH/SIDA ?

Et si vous preniez le temps d’apprendre en ligne le B-A-BA sur le Vih / Sida. Ce sont des cours ouverts en ligne par le biais d’éduCATIE.ca pour développer les connaissances sur la science du VIH et de l’hépatite C. Il s’agit de cours d’auto-apprentissage conçus pour les fournisseurs de services qui préfèrent apprendre à leur rythme et durant leurs moments libres.

Informations

Le sida en dix grandes dates

A l'heure ou la toile est bousculée par les révélations sur un deuxième cas de rémission à longue durée sur un patient atteint du VIH (Lire l'article ici).A l'heure ou Biosantech, contacte tous les patients ayant participé à l'essai EVA TAT, on en oublierai presque les grandes dates qui ont marqué le combat contre ce fléau qu'est le SIDA.

Informations

Vivre avec le VIH.

Crédit photo : Top Santé LES 4 PHASES DE L’ÉVOLUTION DE L’INFECTION AU VIH Hormis le suivit médical, il n’est pas facile de comprendre les 4 phases de l’infection du VIH. Comment vivre avec ? Read more…

Informations

Les chiffres du sida.

Crédit photo : Libération.fr Ce sont les dernières données sur le front du sida, publiées quelques jours avant la conférence mondiale sur le sida qui se tiendra à Amsterdam. La situation reste toujours aussi paradoxale. Read more…

Santé

Le sida, c’est quoi ?

Crédit photo : Les Z’animés Qu’est ce que le VIH? Le VIH est une IST, c’est-à-dire une infection qui peut se transmettre lors de relations sexuelles comme par exemple, l’herpès génital, la chlamydia, et la syphilis. (Voir Read more…

Biosantech

Un silence gênant !

On peut s’interroger sur les raisons du silence qui entoure la publication de l’équipe italienne du Professeur Barbara Ensoli par l’ensemble de la communauté française des spécialistes du VIH, y compris de l’Agence Nationale de Read more…

Restons en contact

Contactez Biosantech.

L'adresse de nos bureaux

SOPHIA ANTIPOLIS France

Votre contact

Corinne TREGER
Mail : contact@biosantech-vih.fr
Lundi au Vendredi - Horaires de 9h à12h & 14h à 17 h.

Contactez-nous

Suivez Biosantech sur les réseaux sociaux.